Les règles abondantes, également connues sous l’appellation de ménorragie, désignent une affection médicale dans laquelle les périodes menstruelles s’accompagnent de saignements anormalement abondants ou prolongés. Les règles abondantes s’avèrent une préoccupation commune chez les femmes pré-ménopausées, mais n’affectent qu’un nombre très limité de femmes en âge de procréer. En plus de l’abondance du saignement, cette affection s’accompagne également de crampes et de douleurs qui peuvent profondément affecter l’activité des femmes qui en souffrent. Nous allons dans les lignes qui suivent nous intéresser aux solutions pour limiter les effets de cette pathologie.

Causes des règles abondantes

Dans certains cas, la cause de saignements menstruels abondants est inconnue, mais un certain nombre de conditions peuvent provoquer une ménorragie. Les causes les plus communes incluent un déséquilibre hormonal, une dysfonction des ovaires et des fibromes utérins.

Déséquilibre hormonal

Dans un cycle menstruel normal, un équilibre entre les œstrogènes et la progestérone régule l’épaississement de l’endomètre, qui se désagrège pendant la menstruation. Si un déséquilibre hormonal se produit, l’endomètre se développe de façon excessive et finit par entraîner un fort saignement menstruel.

Dysfonction des ovaires

Si vos ovaires ne libèrent pas d’ovule pendant le cycle menstruel, votre corps ne produit pas de progestérone, comme cela se fait au cours d’un cycle menstruel normal. Cela entraîne un déséquilibre hormonal, qui peut à son tour conduire à des règles abondantes.

Fibromes utérins

Ces tumeurs non cancéreuses de l’utérus apparaissent pendant votre période de procréation. Les fibromes utérins peuvent causer des saignements menstruels plus abondants que la normale ou un prolongement excessif de la durée de ceux-ci.

Enervantes ces menstruations !?

Traitements médicamenteux

La plupart des professionnels de la santé recommandent d’abord une thérapie médicale avant de passer à d’autres recommandations plus invasives, si vous avez des règles abondantes et avez besoin de soulagement. Les options suivantes sont les thérapies médicales que votre médecin pourrait vous recommander, en tenant compte de votre historique de santé personnel.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens

Ces médicaments, y compris le naproxène (Aleve), l’ibuprofène (Motrin), les dicasténiques (Cataflam) ou l’acide méfenamique (Ponstel), agissent en réduisant les taux de prostaglandines, une catégorie d’hormones qui interfèrent avec la coagulation du sang. Les études démontrent qu’ils peuvent réduire le saignement en moyenne de 25 à 35%.

Contraceptifs oraux

Les contraceptifs oraux peuvent réduire les saignements menstruels jusqu’à 60% en empêchant l’ovulation et l’amincissement de l’endomètre. La pilule combinée Natazia fut la première pilule contraceptive spécifiquement approuvée pour traiter les saignements menstruels lourds, qui n’étaient pas dus une affection de l’utérus.

Progestatifs

Les progestatifs constituent les médicaments le plus prescrits contre les règles abondantes. Certaines études ont constaté qu’ils pouvaient réduire les saignements jusqu’à 15%. Les progestatifs agissent en réduisant les effets des œstrogènes sur corps, ce qui ralentit la croissance de la paroi utérine. Mais les effets secondaires, y compris le gain de poids, les maux de tête et la dépression poussent beaucoup de femmes à abandonner cette option.

Agonistes de la gonadotrophine

Ces médicaments ne sont utilisés qu’à court terme en raison de leur coût élevé et de leurs effets secondaires plutôt graves. Fondamentalement, ils simulent la ménopause chez la femme, avec des effets comme les bouffées de chaleur. Cependant, ils sont très efficaces pour réduire les flux sanguins menstruels. Mais comme ils interfèrent avec l’activité des œstrogènes, leur utilisation à long terme pourrait conduire à l’ostéoporose.

Danazol

Danazol est une forme synthétique de l’hormone masculine testostérone. Le médicament agit en bloquant l’action des œstrogènes. Cela conduit à un arrêt des menstruations au bout de quatre à six semaines. Il peut cependant avoir des effets secondaires, y compris l’acné et la réduction de la taille des seins.

Dispositifs intra-utérins (DIU)

Le système intra-utérin du lévonorgestrel (Mirena) peut être utilisé pour traiter les saignements menstruels importants chez les femmes qui utilisent la contraception intra-utérine comme méthode de prévention et de contrôle des naissances. Il est recommandé pour les femmes qui ont déjà eu un enfant. Le système Mirena peut être maintenu jusqu’à cinq ans. Au cours de cette période, il libère lentement une faible dose de progestatif de lévonorgestrel dans l’utérus.

Règles abondantes, pas faciles à vivre...

Options chirurgicales

Si les traitements médicamenteux ne suffisent pas à solutionner les règles abondantes, il est possible de faire appel à la chirurgie. De nombreuse opérations permettent de trouver une solution durable à cette affection.

Hystérectomie

Soixante-quinze à 80 pour cent des femmes souffrant de saignements menstruels abondants n’ont pas besoin d’une hystérectomie, mais de nombreuses femmes optent toujours pour cette intervention chirurgicale en raison de sa grande efficacité. Bien que très efficace pour mettre aux saignements utérins, l’hystérectomie est une intervention chirurgicale majeure, qui nécessite une hospitalisation et des semaines de récupération. En outre, l’hystérectomie est associée à un certain nombre de complications.

Ablation de l’endomètre

Dans cette procédure peu invasive, la paroi de l’utérus est détruite par l’utilisation de la cryogénie, de l’électricité, de micro-ondes, d’ondes radio ou d’eau chaude. L’ablation est effectuée en ambulatoire ou dans un cabinet médical avec une anesthésie légère. La récupération est très rapide. L’opération permet à la femme de garder son utérus et, dans de nombreux cas et peut arrêter complètement ses menstruations. Si vous choisissez cette option de traitement, vous devriez être sûr de continuer à utiliser la contraception. Une grossesse n’est pas recommandée après cette opération.

Recettes de grand-mère

Certaines astuces peuvent vous permettre de réduire l’impact des règles abondantes sur votre santé. Mettez un sac de glaçons sur votre abdomen pendant 20 minutes et répétez plusieurs fois l’opération dans la même journée. Ce geste vous permettra de réduire la douleur et les crampes associées à cette pathologie. Prévoyez également des suppléments de vitamine C pour aider votre corps à absorber le fer et éventuellement renforcer vos vaisseaux sanguins. Certaines recherches suggèrent que des niveaux de fer peu élevés peuvent augmenter les saignements menstruels. Prenez donc des compléments en fer pour réduire les saignements et éviter l’anémie.

Les règles abondantes peuvent entraîner une anémie sévère. Sur 115 femmes atteintes de ménorragie et diagnostiquée par un médecin, 58% souffraient d’une anémie. 89% ont du recevoir un traitement anti-anémie, dont 4% de transfusion sanguine. Le traitement des règles abondantes entraîne une amélioration substantielle de la qualité de vie des patientes.

Fermer le menu