Les règles douloureuses constituent un problème assez récurrent chez les femmes. Près de trois femmes sur quatre y sont confrontées au moins une fois dans leur vie. Ce phénomène se manifeste par des crampes qui surgissent au niveau du bas ventre dès que les menstruations arrivent. La femme concernée se sent, en plus fatiguée et peut souffrir de maux de tête, de diarrhées et même de vomissements. Il est indispensable de combattre ces symptômes gênants, voire handicapants parfois. Que faire alors contre les règles douloureuses ? Qui n’a pas déjà penser à vouloir retarder ses règles dans ces cas, voire stopper ces dernières ?

Les règles douloureuses, un vrai problème

Les règles douloureuses touchent de nombreuses femmes. Près de 75 % de femmes l’expérimentent au moins une fois dans leur vie. Pourquoi les douleurs ? Celles-ci seraient le fruit d’une quantité trop importante de prostaglandines qui cause des contractions utérines qui pourraient être comparées à celles qui apparaissent au moment de l’accouchement.

Il faut savoir qu’en cas de règles qui font vraiment mal, la meilleure solution consiste à consulter un spécialiste. Cette alternative devient une nécessité lorsque les douleurs persistent après avoir pris un comprimé de paracétamol. C’est également le cas si celles-ci deviennent handicapantes, si les règles sont abondantes et si les élancements sont présents, même au lendemain de vos menstruations. Ces symptômes peuvent, en effet, aller au-delà des douleurs menstruelles. Il peut s’agir de manifestations d’un trouble gynécologique grave tel que l’endométriose.

Combattre ses douleurs

La prévention

Si vous êtes souvent aux prises avec des règles douloureuses, vous pouvez adopter la prévention. Plus précisément, vous allez apprendre à moins stresser. Si votre quotidien ou votre travail génère nécessairement du stress, il est important de savoir maîtriser vos émotions en adoptant une technique comme la sophrologie, le yoga ou encore la méditation. Il est aussi efficace de s’adonner régulièrement à des activités physiques. Enfin, évitez autant que faire se peut de consommer (et surtout d’abuser) des produits excitants comme la cigarette et l’alcool.

Les traitements courants face aux règles douloureuses

En cas de règles douloureuses, les femmes donneraient tout pour obtenir la solution miracle, celle qui apaiserait leurs douleurs. Une solution qui porte ses fruits consiste à placer une bouillotte bien chaude au niveau du ventre. Dans le même ordre d’idées, il peut s’avérer intéressant de prendre un bain chaud.

Si la chaleur ne fait aucun effet sur les élancements, il est envisageable de prendre des produits antalgiques, en l’occurrence du paracétamol. Attention, il faut éviter de prendre de l’aspirine dans la mesure où ce produit a un effet fluidifiant sur le sang. Une prise pourrait alors intensifier le flux sanguin et prolonger vos menstruations. Si le paracétamol ne fait aucun effet, il peut s’avérer utile de consommer un anti-inflammatoire ou un antispasmodique.

De bonnes habitudes alimentaires pour lutter contre les règles douloureuses

Ce n’est pas vraiment évident, mais les aliments que l’on consomme régulièrement peuvent influencer les douleurs menstruelles. Il faut notamment limiter le sucre qui favorise une sécrétion excessive d’insuline occasionnant à son tour une production d’hormones à l’origine des soucis durant les règles (en l’occurrence les prostaglandines pro-inflammatoires).

En plus de diminuer les apports en sucre, il faut également surveiller la consommation de viande rouge. En outre, le café est déconseillé dans le cas où des douleurs se manifestent. Enfin, il est vivement conseillé de manger plus de poisson gras qui constitue une source fiable en omégas 3.

Les médicaments pour se soulager

Face à des règles douloureuses, il existe différentes alternatives médicamenteuses envisageables. Les anti-inflammatoires se révèlent particulièrement efficaces. On retrouve notamment l’ibuprofène, un produit dont la consommation implique néanmoins diverses précautions. Il faut prendre la pilule au milieu des repas et il est vivement déconseillé d’en abuser sous peine de souffrir de brûlures d’estomac voire d’ulcère sur le long terme. Pour encore plus d’efficacité, il y a également l’acide méfénamique ou le naproxène. Dans tous les cas, il ne faut surtout pas en abuser et l’avis d’un médecin reste nécessaire avant toute médication.

En matière de médicament, la pilule constitue une solution intéressante. Il faut savoir que ce produit n’agit pas directement sur les médicaments. Du fait de sa capacité à bloquer l’ovulation, sa consommation permet de diminuer la sécrétion de prostaglandines tout en baissant le flux de sang durant les règles. Prendre la pilule permet alors de réduire les douleurs des règles tout en régularisant l’apparition de ces dernières.

À noter au passage que d’autres produits de contraception aident à lutter contre les douleurs durant les menstruations. C’est notamment le cas du stérilet hormonal ou encore du patch. À l’instar de la pilule, ce sont des méthodes permettant à la fois de réguler le flux et le cycle menstruel.

Règles douloureuses

Autres méthodes efficaces pour contre les douleurs des règles

Il existe aussi plusieurs méthodes simples à appliquer pour lutter contre les règles douloureuses. On peut notamment soulager les crampes en appliquant une bouillotte au niveau du ventre. La chaleur agit sur les muscles qui se détendent et atténuent la douleur. Dans le même ordre d’idée, il peut se révéler intéressant de se plonger dans un bain chaud. Attention toutefois à celles qui ont des règles abondantes parce que le bain peut augmenter le débit menstruel.

Une autre technique pour soulager les douleurs menstruelles consiste tout simplement à pratiquer des exercices physiques ou à faire du sport. Il faut savoir que cela est tout à fait envisageable durant la période des règles. Lorsque vous bougez, vous respirez plus profondément et apportez une bonne dose d’oxygène aux cellules de votre corps. En même temps, la circulation sanguine est boostée. Il s’agit ici d’adopter des activités « raisonnables » comme la marche rapide ou encore les étirements.

Enfin, les femmes qui souffrent de douleurs durant les règles peuvent également s’initier au yoga et pratiquer cette discipline pour mieux dompter la douleur grâce à des exercices de respiration avec le ventre. Elles apprennent, en plus, à adopter des postures qui favorisent l’apaisement.

Fermer le menu